Image
image
image
image


critere 6: bio-climatique



L'architecture bénéfique s'allie au climat de façon à en tirer le meilleur bénéfice ou à s'en protéger.





 

 

 

 

savoir tirer parti du climat local

Certains lieux nous enchantent par le bienfait qu'ils procurent. Au delà du plaisir de l'œil, ces lieux construits ou non, sont appréciés pour l'ensemble de leurs caractéristiques bénéfiques pour l'homme, dont les aspects climatiques.
L'orientation et l'ensoleillement, les masques solaires naturels ou construits, la nature du végétal présent, la nature du sol, la morphologie du terrain, la présence de vents dominants et leur orientation, la présence d'eau, sont autant d'éléments avec lesquels composer pour créer un environnement sain et agréable en toutes circonstances.
En règle générale l'architecture bioclimatique cherche à re-créer naturellement un équilibre bénéfique à l'homme quel que soit le climat.

Quelques exemples:

  • En climat désertique (continental) on stocke la chaleur du soleil dans des murs épais et protecteurs pour la restituer la nuit quand la température baisse. On crée des zones humides à l'aide du végétal et de l'eau (jardins intérieurs) afin de compenser la secheresse du climat.
  • En climat tropical humide, la maison tourne le dos au soleil en ménageant des espaces extérieurs ombragés et bien ventilés. L'air est acheminé naturellement à l'intérieur pour rafraîchir et sécher une atmosphère humide et chaude. Les volets à persienne sont préférables aux vitrages inutiles sous ces climats.
  • En climat tempéré, la course du soleil est considérée avec soin pour favoriser la pénétration du soleil l'hiver et la limiter en été à l'aide de brise-soleil ou d'arbres à feuillage caduque. Les surchauffes d'été seront ainsi évitées en particulier à l'ouest lorsque le soleil est bas.





image
image